RAPPEL Parking IUT et Accès aux amphis

Nous vous rappelons que les places de parking situées dans les zones matérialisées par une ligne bleue sont réservées uniquement au personnel de l’IUT.

Pour des raisons de sécurité, l’accès à l’intérieur des amphis n’est possible qu’à partir de 13 h 45. Nous vous demandons de respecter cette consigne.

Lecture

livres_015L’atelier Lecture est gratuit et ouvert à tout adhérent qui aimerait échanger sur les ouvrages présentés, sur les thèmes abordés ou découvrir de nouveaux auteurs.

Sont programmées huit rencontres illustrées par un ouvrage commenté par un volontaire de l’atelier.

Un élargissement à d’autres œuvres peut enrichir  le débat.

L’atelier est coordonné par Christiane Emeriault.

 

8 séances annuelles, le jeudi à 16 h 45

10 octobre 2019 :       « La salle de bal » de Anna Hope (Éditions Folio Gallimard)

Ce roman aux accents historique et psychologique lie psychiatrie et dystopie, à travers la « société idéale » mise en place.

 

14 novembre 2019 :  « La vie parfaite » de Sylvia Avallone (Éditions Liana Levy)

La vie parfaite n’existe pas ; en tout cas pas dans l’Italie des romans de Sylvia Avallone où l’urgence réside moins dans le bonheur que dans la survie.

 

12 décembre 2019 :   « Douleur » de Zeruya Shalev (Éditions Folio Gallimard)

Quelques semaines dans la vie d’une femme dont l’existence vacille soudain de façon vertigineuse.

 

23 janvier 2020 :      « Les huit montagnes » de Paolo Cognetti (Éditions Stock Livre de poche)

Hymne à l’amitié, histoire familiale, ce texte splendide fait aussi ressentir la force de la montagne, personnage à part entière.

 

6 février 2020 :          « Compartiment pour dames » d’Anita Nair (Éditions Albin Michel Livre de poche)

Livre délicieux, chaleureux qui nous ouvre le cœur des femmes indiennes, texte engagé sur le sort qui leur est réservé aujourd’hui encore.

 

12 mars 2020 :          « Disgrâce » de J. M. Coetzee (Éditions Seuil)

Ce roman sombre décrit avec une extrême froideur la société sud-africaine post Apartheid dans laquelle aucune justice n’existe.

 

16 avril 2020 :           Échange de coups de cœur autour de quelques écrivains français

 

7 mai 2020 :               « Les Victorieuses » de Laetitia Colombani (Éditions Grasset)

Victime d’un burn-out, Solène va se tourner vers le bénévolat et devient écrivain public au Palais de la Femme qui offre un toit aux exclues de la société.