RAPPEL Parking IUT et Accès aux amphis

Il est rappelé qu’il convient de stationner uniquement sur les places matérialisées en blanc au sol. Par contre celles qui sont situées dans les zones bleues (matérialisées également en blanc) sont réservées au personnel de l’IUT.

Pour des raisons de sécurité, l’accès à l’intérieur des amphis n’est possible qu’à partir de 13 h 45. Nous vous demandons de respecter cette consigne.

Conférence - 17 janvier 2019

Le Brexit

CONFÉRENCE RÉSERVÉE AUX SEUL(E)S ADHÉRENT(E)S, dans la limite des places disponibles

 

Jeudi 17 janvier à 14 h 30 – Amphi Valin/ Fac de Droit

Le Brexit

François Hervouët – Professeur émérite – Doyen honoraire – Faculté de Droit et des Sciences sociales de Poitiers

 

Après des études effectuées à l’Université de Poitiers, François Hervouët a soutenu sa thèse en droit fiscal sur le sujet suivant : « Les régimes fiscaux de la recherche industrielle et scientifique privée » (Éditions Économica, Paris 1980) et est ainsi devenu docteur en droit.

Il a enseigné dans diverses Facultés de Droit (Libreville, Le Mans, Rennes) puis est revenu à Poitiers comme professeur. Il est actuellement professeur émérite et doyen honoraire de la Faculté de Droit et des Sciences sociales de Poitiers.

Son activité porte désormais sur le droit de l’Union européenne et particulièrement sur les relations entre l’ordre juridique de l’Union et celui des États membres. Il a enseigné ce droit en licence et en master et a dirigé  plusieurs thèses dans ce domaine. Il prend part régulièrement à des jurys de thèse en France et à l’étranger. Il a publié de nombreux articles consacrés à l’Union européenne et participe à des activités de vulgarisation des résultats de sa recherche.

 

Le « Brexit » est le résultat de l’incompréhension mutuelle qui a souvent marqué les relations entre les Communautés européennes, puis l’Union européenne et le Royaume-Uni ; jamais les Britanniques ne se sont sentis à l’aise au sein de l’ensemble européen ; jamais ses partenaires continentaux n’ont pu établir avec lui des relations ordinaires. Dès lors, la séparation apparaît comme une solution possible, mais les difficultés concrètes que sa mise en œuvre nécessite, pose de redoutables défis, et d’abord au Royaume-Uni lui-même, contrairement à ce qu’avançaient ses partisans. Ceux-ci ont su faire converger des oppositions aux intérêts divergents, mais c’est autre chose que de se mettre d’accord ensuite sur une politique acceptée par une majorité, tant il est plus facile de détruire que de construire.

Dès lors, le « Brexit » risque de n’être qu’une illusion.

La sortie de la crise demande donc de faire preuve d’imagination et de renoncement. A cet égard, il est intéressant de mettre aussi en perspective, en contrepoint et brièvement, les fondements de I’adhésion du Royaume-Uni aux Communautés européennes, afin de mieux comprendre les enjeux en cause actuellement.

Rappeler les raisons et les modalités de la candidature, ainsi que son processus, fait saisir l’originalité des relations que le Royaume-Uni entretient avec les Communautés puis l’Union européenne, et permet de souligner que, dès l’origine, le chemin emprunté a davantage suivi les rives d’un cours tempétueux que celles d’un long fleuve tranquille.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.