RAPPEL Parking IUT et Accès aux amphis

Nous vous rappelons que les places de parking situées dans les zones matérialisées par une ligne bleue sont réservées uniquement au personnel de l’IUT.

Pour des raisons de sécurité, l’accès à l’intérieur des amphis n’est possible qu’à partir de 13 h 45. Nous vous demandons de respecter cette consigne.

Conférence - 28 mars 2019

Peinture de paysage en Flandre et dans les anciens Pays Bas

Jeudi 28 mars à 14 h 30 – Amphi 400 / Fac de Sciences

Peinture de paysage en Flandre et dans les anciens Pays Bas

Alexis Drahos – Doctorat d’Histoire de l’Art à l’Université Paris IV-Sorbonne – Conférencier à l’École du Louvre

 

Après un doctorat d’Histoire de l’Art dont le thème de la thèse était consacré aux « Théories scientifiques et représentations du paysage dans l’art occidental au XIXe siècle », Alexis Drahos présente de très nombreuses conférences associant souvent Art et Sciences de la Terre, notamment auprès des UTL et des Écoles du Louvre (Marseille, Cherbourg, Roubaix …).

Il est l’auteur de nombreuses publications et participe à des colloques, séminaires, journées d’études.

 

 

 

Le XVIe siècle est à maints égards celui du développement du genre du paysage ; une tendance qui ne fera que s’accentuer dans les siècles à venir. La peinture italienne avec Giorgione et Titien nous en a fourni d’illustres exemples. Cependant, la peinture flamande et celle des anciens Pays-Bas ne sont pas en reste. Au même moment, ce genre acquiert en effet une autonomie considérable dans le nord de l’Europe. La Réforme y jouant certainement un rôle.

De Brueghel à Rembrandt en passant par des personnalités moins connues comme Avercamp ou Hercule Seghers, cette conférence aura pour objet de mettre en évidence l’extrême richesse d’un genre le plus souvent malheureusement méprisé au profit de la peinture mythologique et religieuse. La peinture de paysage dans les pays du nord est en effet un art foisonnant et riche constituant même les fondements de toute une nation.

Les commentaires sont fermés.