RAPPEL Parking IUT et Accès aux amphis

Nous vous rappelons que les places de parking situées dans les zones matérialisées par une ligne bleue sont réservées uniquement au personnel de l’IUT.

Pour des raisons de sécurité, l’accès à l’intérieur des amphis n’est possible qu’à partir de 13 h 45. Nous vous demandons de respecter cette consigne.

Conférence Cycle Histoire de la Musique - 8 janvier 2019

Regards musicaux sur l’enfance, de la France au monde slave et hongrois

Mardi 8 janvier à 16 h 45 – Pôle Communication

Regards musicaux sur l’enfance, de la France au monde slave et hongrois

Hélène Pierrakos – Journaliste et musicologue

 

Titulaire d’un Premier Prix de Recherches en Esthétique du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, musicologue et critique musical, Hélène Pierrakos a collaboré avec Le Monde de la Musique, Opéra International, L’Avant-Scène Opéra, Ligne 8, En Scène, etc.  et produit des émissions sur les radios : France Musique, France Culture, Radio Suisse Romande et Fréquence Protestante (où elle présente depuis onze ans l’émission La Malle à Musiques). Elle est également réalisatrice de documentaires (« Thierry Escaich au miroir de J.S. Bach » – 2007 ), elle est aussi l’auteur d’un ouvrage sur Chopin (Gisserot 1998) et d’un essai sur le romantisme allemand, « L’ardeur et la mélancolie » – Fayard 2015).

Elle collabore régulièrement aux activités pédagogiques de la Philharmonie de Paris, de l’Opéra National de Paris (présentations en public de concerts de musique de chambre) et de la Philharmonie Luxembourg.

Elle nous propose aujourd’hui une conférence sur le regard que portent les compositeurs sur le monde de l’enfance.

Comment écoutent-ils l’enfance, comment traduisent-ils cette écoute en une œuvre musicale ?

De Bizet (Jeux d’enfants) à Janacek (Rikadla, rimes enfantines) en passant par le cycle des Mikrokosmos de Bartok en Hongrie ou par les Enfantines de Moussorgsky en Russie, cette conférence se propose de parcourir des mondes très divers. L’enfant entre jeu et rêverie,  joie et mélancolie, obligation d’être sage et tentation de faire le diable… De l’enfant apprenti pianiste à l’enfant contemplé par le musicien adulte avec nostalgie : tout cela suscite des œuvres aux mille couleurs, d’autant plus riches que les mondes slaves, hongrois et français s’y répondent.

Les commentaires sont fermés.