RAPPEL Parking IUT et Accès aux amphis

Nous vous rappelons que les places de parking situées dans les zones matérialisées par une ligne bleue sont réservées uniquement au personnel de l’IUT.

Pour des raisons de sécurité, l’accès à l’intérieur des amphis n’est possible qu’à partir de 13 h 45. Nous vous demandons de respecter cette consigne.

L’Art en circuit court 2015-2016

Sur une idée proposée par Mary Novi, qui souhaitait encourager les adhérents « UTL La Rochelle » à s’intéresser à l’activité des galeries d’art de La Rochelle, Jean-Pierre Debauve propose des rencontres avec les galeristes et/ou avec les artistes, à l’occasion des expositions temporaires.

 

Vendredi 16 Octobre 2015 à 14h30 – Rencontre avec Axelle Gaussen, dans son Atelier-Galerie La Manufacture à Laleu, au moment de l’exposition du peintre Dominique de Joux.

La première rencontre a eu lieu le 16 octobre avec Axelle Gaussen, dans son Atelier-Galerie La Manufacture à Laleu, au moment de l’exposition du peintre Dominique de Joux. Les participants ont découvert dans le centre de Laleu un lieu charmant, un querreux (espace traditionnel des villages charentais constitué d’une place organisée, à l’origine, autour d’un puits partagé entre les résidents) : galerie, atelier de céramique, jardin où sont organisés des stages…Axelle Gaussen n’a pas ménagé son temps pour développer avec brio le travail du peintre Dominique de Joux,  ainsi que son propre travail de céramiste.

 

Samedi 7 novembre 2015 à 15h – Rencontre avec le peintre Patrick Le Corf à la Galerie Art Espace 83 de Brigitte Ruffin à La Rochelle 83 avenue du 11 novembre.

La seconde rencontre, programmée le 7 novembre à la Galerie Art Espace 83 de Brigitte Ruffin a bénéficié de la présence du peintre Patrick Le Corf . Cette exposition d’huiles sur toile montre un ensemble de peintures récentes de paysages portuaires liés au port de Lorient, lieu d’enfance du peintre. A cette occasion, la galerie édite un catalogue des œuvres présentées avec un texte du peintre et une préface de Bernard Mounier.
Patrick Le Corf revient sur le motif portuaire, thème auquel il a consacré déjà des séries de tableaux en souvenir de l’usine de charbonnage de Kergroise (Lorient) dans laquelle ont tModafficheravaillé trois générations de ses aïeux :

 » Peindre de ressouvenir implique un éloignement, une distance nécessaire à toute représentation ; c’est essayer de retenir, de marquer sur la toile des fragments du réel ; c’est répéter inlassablement, c’est solliciter de nouveau et encore la mémoire. Dire et redire, c’est rendre de nouveau possible la transfiguration de l’image, c’est tenter chaque fois l’éternel retour dans la rue du bout du monde, ce que Hölderlin appelle « le voyage à la colonie ». Ce voyage de port en port n’est autre que cet espace qu’il me faut sans cesse découvrir, en faire la conquête, mais au delà de tout, il n’est rien qui le termine. « 

Patrick Le Corf a répondu avec sincérité aux nombreuses questions de la vingtaine de personnes présentes et très intéressées, notamment comment il travaillait avec une sorte de truelle qu’il a transformée et qui lui permet de travailler « dans le mouvement ». Il a expliqué également comment il fabriquait ses peintures (huiles de lin, pigments, cicatif…) et a précisé qu’il travaillait uniquement chez lui « de mémoire » :

 » L’imaginaire des ports ne procèdent pour moi ni d’un rêve ni d’une quête, mais d’un lieu qui s’inscrit dans une histoire autobiographique. Il détermine des rapports entre un paysage et des hommes ; les sensations que j’y rencontre sont celles de l’enfance, du souvenir, de la mémoire. « 

Patrick Le Corf , est né à Enghien-les-Bains le 11 février 1950 ; il a fait ses études à l’École des Beaux-Arts de Lorient dans l’atelier de Gérard Gautron, puis à l’École Nationale des Beaux-Arts de Paris. Il a fondé avec deux peintres, Guy Le Meaux et Yves Noblet,  » L’École de Lorient « . Il vit et travaille à Bühl (Allemagne) et sur l’île de Groix.

 

Samedi 5 Mars 2016 à 17h – Conférence à la Galerie Art Espace 83  – La Rochelle, 83 avenue du 11 novembre – au moment de l’exposition du peintre Max Neumann.

Brigitte Ruffin, galeriste, expose jusqu’au 26 mars, le peintre allemand Max Neumann. Les adhérents UTL sont vivement conviés à visiter individuellement cette exposition, du mercredi au samedi de 15h à 19h.

Max Neumann expopeut être considéré comme l’un des principaux peintres allemands actuels. L’art de Max Neumann se construit au moyen de la figuration mais ne se soumet pas à la narration. Il est la conséquence d’une recherche formelle, d’un équilibre entre couleur, forme et figure. Pour lui le sujet importe peu ; il est prétexte rapporté, seul compte le moment intense de la création. Le travail du peintre ne se préoccupe ni du sujet, ni du symbole, mais bien de l’envie qu’il a ou non d’exercer son art le mieux possible, en dissociant dessin et peinture : « Le but est de réaliser ce qu’il faut ni plus ni moins ».

« Il peint de l’humain, fragmenté, des rencontres entre êtres, objets et animaux. Aucun espoir d’une vision d’ensemble, logique et rassurante. Les formes sont réduites à leurs contours et à des zones chromatiques quasi-monochromes. Il faut au regard le temps de s’installer, et l’on est saisi d’un sentiment d’inquiétude face à ces compositions étrangement inoccupées, ces lieux d’absence figés.
Il invente des formes inconnues et suggestives, des images jamais aperçues auparavant, des expressions condensées d’une poésie personnelle et universelle. Il ne nous donne pas de clés de l’énigme. » Extraits d’Itzhak Goldberg, Paris mai 2011

Les tableaux sont sans titre, juste déterminés par une date d’exécution. Max Neumann définit lui-même sa peinture comme des « paysages mentaux  » et non des portraits.

Brigitte Ruffin a invité également les amateurs d’art contemporain à assister à la conférence de Catherine Métais qu’elle a programmée à cette occasion samedi 5 mars à 17h  à la Galerie Art Espace 83 : « Tendances de la peinture allemande contemporaine ».

Catherine Métais, enseignante à l’Université libre de Berlin, traductrice d’ouvrages sur l’Art, est conférencière au centre Georges Pompidou à Paris. Elle expose également et produit des scénographies et design de costumes pour l’Opéra et le Théâtre. Elle propose aujourd’hui à La Rochelle de développer le portrait de onze artistes en commentant pour chacun d’entre eux quelques unes de leurs œuvres : Gerhard Richter, Sigmar Polke, Georg Baselitz peignant en particulier des personnages « la tête en bas », Markus Lüperz, Anselm Kiefer, Martin Kippenberger impertinent qui tourne tout en dérision, Albert Oehlen, Katharina Grosse composant notamment avec une extrême violence une acrylique sur toile de 3,90 m sur 7,96 m, Daniel Richter, Franz Ackermann, Jonathan Meese dont le travail apparait complètement déjanté.

 

Samedi 5 Mars 2016 à partir de 18h30 – Rencontre avec les galeristes et les peintres suivie du vernissage de l’exposition à l’Atelier-Galerie La Manufacture – 14 avenue Raymond Poincaré à La Rochelle-Laleu.

carton-rejaneFB1

 

Axelle Gaussen de la Galerie « La Manufacture » a invité la galeriste Réjane Louin pour une rencontre avec quatre artistes : Claude Briand-Picard, Maelle Labussière, Véronique Selleret et Guillaume Goutal.

Axelle Gaussen convie les amateurs de peinture contemporaine samedi 5 mars à une rencontre avec les artistes et les galeristes à La Manufacture, suivie du vernissage de l’exposition (du 5 mars au 10 avril) Ci-après propos recueillis à la sortie de ce vernissage auprès de  Jean-Claude Moreau :

« J’ai bien aimé l’ambiance très conviviale et la gentillesse d’Axel Gaussen. En plusieurs endroits on peut circuler pour apprécier des œuvres d’inspirations très différentes. Nous étions nombreux pour partager avec les artistes. Axelle a demandé à chacun de nous parler de son travail et de son inspiration. Même si j’ai un peu de mal avec l’art moderne et abstrait, je reconnais l’intérêt du travail de Claude Briand-Picard qui assemble des sacs en plastique pour créer un objet en relief avec ses creux ses bosses. Une œuvre rouge, une œuvre bleue … j’aime bien ce travail sur la matière brute de récupération. »

 

 

Vendredi 13 mai à partir de 18h30 – Cinquième et dernière rencontre de cette année à l’Atelier-Galerie La Manufacture (14 avenue Raymond Poincaré La Rochelle-Laleu)

La Manufacture accueille  l’exposition Terre et Matière, du 13 mai au 25 juin avec les céramiques de Danielle Lescot, Laurent Dufour, Marit Kathriner, Agnès His, et les créations en titane de Florence Croisier.
Le vernissage en présence des artistes a lieu vendredi 13 mai à partir de 18h30.
Autour de l’exposition : vidéos, ateliers…notamment deux ateliers de terre  Masque, Matière, dimanche 15 mai et lundi 16 mai de 14h à 17h.